Accueil Guides, infos et actualités Différence entre protagoniste et antagoniste expliquée à l’aide d’exemples

Différence entre protagoniste et antagoniste expliquée à l’aide d’exemples

Par Coralie Desrosières

Avec des concepts tels que l’anti-héros et le faux protagoniste qui entrent en jeu, il n’est pas surprenant que la différence entre le protagoniste et l’antagoniste aille bien au-delà du fait qu’ils représentent le bien et le mal.

La différence entre le protagoniste et l’antagoniste n’est pas surprenante.

Ces lignes résument le mieux la relation symbiotique entre le protagoniste et l’antagoniste. Bien qu’ils soient aux antipodes, il leur est difficile de survivre l’un sans l’autre. Lorsqu’il s’agit de fiction, les personnages d’une histoire sont ses piliers, et vous devez donc apporter le plus grand soin à leur façonnage. Pour vous assurer que votre histoire est captivante, vous devez accorder le crédit nécessaire aux deux, le protagoniste et l’antagoniste.

protagoniste

Protagoniste Vs. Antagoniste

Pour donner tout le crédit voulu aux deux personnages les plus importants de votre histoire : le protagoniste et l’antagoniste, vous devez savoir en quoi ils diffèrent l’un de l’autre.

S’il est un héros, le public est censé partager de l’empathie avec lui. En revanche, s’il s’agit d’un anti-héros, le public n’aura aucune sympathie pour lui et, par conséquent, le personnage doit être suffisamment captivant pour maintenir l’intérêt du public. Il est important de garder ces éléments en tête lors de l’écriture du personnage.

Un antagoniste est un personnage (ou une institution) représentant l’opposition que le protagoniste est censé affronter. Le terme « antagoniste » est dérivé du mot grec « antagonistes « , qui signifie adversaire, concurrent ou rival. C’est l’individu (un groupe de personnes parfois) qui s’oppose au personnage principal de l’histoire. Dans une histoire basée sur le conflit, c’est la personne qui introduit le problème et qui déclenche le conflit.

L’antagoniste est une personne qui s’oppose au personnage principal de l’histoire.

Un antagoniste n’est pas nécessairement une personne ; bien qu’une personne rende les choses plus intéressantes du point de vue de l’écrivain, car il y a plus d’options à explorer. Il peut s’agir d’un méchant, que le héros (protagoniste) doit vaincre, ou même d’une certaine catastrophe naturelle dont le héros est censé sauver le monde. Il peut aussi s’agir d’une personne.

Qu’un protagoniste puisse être un anti-héros signifie que vous vous débarrassez du mythe selon lequel il doit représenter le bien. En outre, il existe également le concept de faux protagoniste, dans lequel le personnage que le public croit être le protagoniste pendant la majeure partie de l’histoire, se révèle être l’antagoniste vers la fin. Un des exemples souvent cités est l’intrigue du film de 1960, Psychose.

Le protagoniste et l’antagoniste peuvent-ils être la même personne ? Si cela est très bien possible, montrer le conflit qui les oppose peut-être une tâche ardue. Un romancier écossais a réussi cette prouesse dans sa novella de 1886 intitulée Strange Case of Dr Jekyll & HydeIl s’agit là d’un exploit.

Vous aimerez aussi lire :

Laissez un commentaire