Accueil Éditions et documents juridiques C’est quoi la subrogation réelle ?

C’est quoi la subrogation réelle ?

Par Kassandra Poissaut

Lorsqu’une personne contracte un emprunt auprès d’une banque, celle-ci devient propriétaire du bien financé. En cas de défaut de paiement du débiteur, la banque peut se substituer à celui-ci et exercer ses droits de propriété. C’est ce qu’on appelle la subrogation réelle.

Qu’est-ce que la subrogation réelle ?

La subrogation réelle est le processus par lequel un créancier prend la place du débiteur dans un contrat. Cela signifie que le créancier peut exercer tous les droits du débiteur, y compris le droit de recevoir le paiement du montant dû. La subrogation réelle est souvent utilisée lorsqu’un prêteur garantit un prêt avec une propriété en tant que collatéral. Si le débiteur ne paie pas le prêt, le prêteur peut saisir la propriété et la vendre pour recouvrer son argent. La subrogation réelle est également utilisée dans les polices d’assurance pour permettre à l’assureur de poursuivre le responsable du dommage en cas de sinistre.

A quoi sert la subrogation réelle ?

La subrogation réelle est un mécanisme juridique qui permet à une personne de transférer ses droits et obligations à une autre personne. Cela peut être utile dans de nombreuses situations, par exemple lorsque vous vendez votre maison et que vous souhaitez que le nouveau propriétaire soit responsable du paiement de votre prêt hypothécaire. La subrogation réelle est également couramment utilisée dans le cadre d’assurances, afin que l’assureur puisse prendre en charge les dommages causés par un sinistre.

Comment fonctionne la subrogation réelle ?

La subrogation réelle est une technique juridique qui permet à une personne de devenir le propriétaire légal d’un bien en remboursant le créancier original. Cela peut être utilisé dans le cadre d’une vente, d’un prêt ou d’une succession. La subrogation réelle est souvent utilisée lorsque le vendeur d’un bien immuable ne peut pas ou ne veut pas payer le prix d’achat intégralement comptant. Dans ce cas, la personne qui achète le bien peut sous-broger le créancier et devenir le nouveau propriétaire légal du bien.

subrogation

La subrogation réelle en pratique

La subrogation réelle est un concept juridique selon lequel un créancier peut acquérir les droits d’un débiteur envers un tiers. Cela signifie que si vous êtes le créancier d’une personne et que cette personne doit de l’argent à une autre personne, vous pouvez subroger vos droits et devenir le créancier de cette seconde personne. La subrogation réelle est une procédure complexe et il est important de comprendre comment elle fonctionne avant de tenter de la mettre en œuvre.

La subrogation réelle est un moyen pour les créanciers de recouvrer leurs créances en s’appropriant les droits que le débiteur a envers un tiers. Cela signifie que si le débiteur a une créance envers quelqu’un d’autre, le créancier peut demander au tribunal de transférer cette créance à son nom. La subrogation réelle est souvent utilisée lorsque le débiteur est insolvable et ne peut pas payer sa dette.

Il existe deux types de subrogation réelle : la subrogation légale et la subrogation contractuelle. La subrogation légale se produit lorsque le débiteur est insolvable et que le créancier prend possession de tous les biens du débiteur. La subrogation contractuelle se produit lorsque le débiteur et le créancier ont conclu un accord selon lequel le créancier peut recouvrer sa dette en s’appropriant les droits du débiteur envers un tiers.

La subrogation réelle peut être utilisée pour recouvrer une dette impayée, mais elle présente également des risques pour le créancier. En effet, si le tiers auquel la créance est transférée refuse de payer, le créancier ne sera pas en mesure de recouvrer sa dette. De plus, la subrogation réelle peut entraîner des frais supplémentaires pour le créancier, notamment des frais de justice si le dossier doit être porté devant les tribunaux.

Avant de procéder à une subrogation réelle, il est important de bien comprendre les risques et les avantages potentiels. Si vous êtes incertain quant à la façon dont cela fonctionne, il est recommandé de consulter un avocat afin d’obtenir des conseils juridiques appropriés.

Exemples de cas de subrogation réelle

La subrogation réelle est un moyen pour les créanciers de transférer leurs droits à un tiers, généralement une institution financière, dans le but de recouvrer leurs créances. Cela permet aux créanciers de bénéficier d’un meilleur taux d’intérêt et de se protéger en cas de défaillance du débiteur. La subrogation réelle est un mécanisme couramment utilisé par les banques et les sociétés de crédit lorsqu’elles prêtent de l’argent.

Il existe plusieurs types de subrogation réelle, mais la forme la plus courante est la subrogation légale. La subrogation légale se produit lorsque le créancier transfère ses droits à un tiers, généralement une banque ou une société de crédit, qui paie ensuite le créancier et devient le nouveau titulaire du droit de créance. La subrogation légale est souvent utilisée lorsque le débiteur ne peut pas rembourser son prêt à la date prévue. Dans ce cas, la banque ou la société de crédit peut choisir de subroger ses droits au débiteur et ainsi recouvrer son argent.

La subrogation réelle peut également se produire lorsque le créancier cède ses droits à un tiers, généralement une banque ou une société de crédit, en échange d’un paiement immédiat. Ce type de subrogation est souvent utilisé lorsque le débiteur est en faillite et que le créancier veut être payé avant que les biens du débiteur ne soient saisis. La subrogation réelle peut également se produire si le créancier vend ses droits à un tiers, généralement une banque ou une société de crédit, pour un montant inférieur au montant qu’il doit au débiteur. Ce type de subrogation est souvent utilisée lorsque le créancier a besoin d’argent rapidement et qu’il ne peut pas attendre que le débiteur rembourse son prêt.

La subrogation réelle est un mécanisme juridique complexe qui permet à une personne de devenir le propriétaire d’un bien en remboursant le prêt initial souscrit par le vendeur. Ce mécanisme est souvent utilisé dans les transactions immobilières, mais peut également s’appliquer à d’autres types de biens.

FAQ : en résumé

Question : Qu’est-ce que la subrogation réelle ?
Réponse : La subrogation réelle est le fait pour le créancier de prendre la place du débiteur dans les droits et les actions qu’il possède contre un tiers.

Question : Comment se manifeste-t-elle ?
Réponse : La subrogation réelle peut se manifester de différentes manières : soit elle est expresse, c’est-à-dire que les parties l’ont prévue dans le contrat, soit elle est tacite, c’est-à-dire que les parties n’ont pas explicitement prévu de la subrogation réelle, mais qu’elle peut être déduite des termes du contrat.

Question : Quels sont les effets de la subrogation réelle ?
Réponse : Les effets de la subrogation réelle sont multiples : elle permet au créancier de poursuivre le tiers responsable du paiement, elle permet au créancier de bénéficier des avantages liés au contrat (exemple : une garantie), elle permet aussi au créancier de se prévaloir des droits du débiteur (exemple : un droit de résiliation).

Question : La subrogation réelle est-elle obligatoire ?
Réponse : Non, la subrogation réelle n’est pas obligatoire, elle peut être expressément exclue par les parties dans le contrat.

Question : La subrogation réelle peut-elle être tacite ?
Réponse : Oui, la subrogation réelle peut être tacite, c’est-à-dire que les parties n’ont pas explicitement prévu de la subrogation réelle, mais qu’elle peut être déduite des termes du contrat.

Vous aimerez aussi lire :

Laissez un commentaire