Catégories
Contrats types et obligations

Les aspects juridiques de la création d’une entreprise

Lorsque l’on pense à créer une nouvelle entreprise ou un nouveau cabinet, il y a de multiples cases à franchir et des cerceaux métaphoriques à sauter. Il est courant de créer un plan d’affaires axé sur la stimulation des ventes, la génération de bénéfices et le recrutement des meilleurs talents, mais l’un des aspects les plus cruciaux à maîtriser est la compréhension des obligations légales liées à la gestion d’une entreprise. Que vous fournissiez un service public, que vous travailliez avec des clients privés ou que vous vendiez un produit, il est extrêmement bénéfique de vous assurer que vous avez un expert dans votre coin pour vous assurer que vous êtes conscient des exigences et pour minimiser le risque de problèmes juridiques. Si vous êtes sur le point de lancer une entreprise ou si vous avez l’ambition de devenir votre propre patron, voici un guide informatif sur les aspects juridiques impliqués.

Sélectionner un type d’entité commerciale

Lorsque vous créez une nouvelle entreprise, il existe différentes options en termes de types d’entités commerciales. La voie que vous empruntez déterminera le niveau de responsabilité personnelle que vous avez. Dans les cas où l’entreprise est gérée comme une entreprise individuelle, par exemple, l’entreprise n’est pas considérée comme une entité distincte de son ou ses propriétaires. Dans le cas d’une SARL, une société à responsabilité limitée, l’entreprise est une entité distincte, qui est indépendante de son propriétaire. Le modèle de la SARL réduit les risques pour les propriétaires. Chaque option présente des avantages et des inconvénients, et il est préférable de comparer les avantages et les inconvénients par rapport à vos projets personnels avant de prendre une décision.

Nommer votre entreprise

Si vous lancez une nouvelle entreprise, qu’il s’agisse d’un cabinet d’avocats, d’un magasin de vêtements ou d’une nouvelle marque alimentaire, il est essentiel de vérifier que le nom que vous comptez utiliser n’est pas déjà utilisé. Si vous allez de l’avant et commencez à commander du matériel de marketing et des produits promotionnels portant le nom de votre marque, ou si vous commencez à vendre des produits ou des services sous un nom qui a déjà été enregistré, vous pourriez perdre beaucoup de temps et d’argent, car vous devrez changer de nom. Avant de passer un dernier appel, utilisez Internet pour rechercher des monikers uniques.

Licences et permis

Dans de nombreux secteurs et domaines, les propriétaires d’entreprises devront obtenir les permis et licences pertinents pour pouvoir exercer leurs activités. Il existe des variations en fonction du secteur d’activité et de la localisation de votre base et des clients visés. Vérifiez la législation fédérale et celle de l’État. Si vous commencez à travailler sans les permis nécessaires, vous risquez des sanctions, y compris des amendes substantielles.

Règles et réglementations spécifiques à l’industrie

Les règles et règlements sont là pour protéger les personnes, garantir des normes élevées de service et de qualité et optimiser les performances. Si vous vous préparez à lancer un nouveau cabinet ou une entreprise naissante, vous devrez vous assurer que vous connaissez les aspects juridiques en jeu. Celles-ci varient énormément d’un secteur à l’autre. Si vous travaillez dans le secteur de la construction, par exemple, vous devrez souscrire une assurance et une protection de responsabilité spécifiques avant de pouvoir accepter des contrats. C’est particulièrement important lorsque vous travaillez avec des ministères. Un autre exemple est celui d’un médecin privé et indépendant offrant des services de première intervention. Dans ce cas, les aspects juridiques consistent à disposer des compétences, de l’expertise et des autorisations nécessaires pour exercer, ainsi qu’à respecter les réglementations relatives aux types de feux de détresse à utiliser et quand les utiliser. Dans le secteur du commerce de détail, les propriétaires d’entreprises doivent être conscients des exigences en termes de retour des clients et de droits statutaires, ainsi que de l’importance de fournir des descriptions précises des produits.

protection donnée

Protection des données

La protection des données est l’un des sujets les plus actuels à l’ordre du jour pour les entreprises. La menace de la cybercriminalité devenant de plus en plus puissante, et la confiance des clients étant une condition essentielle de la réussite, les entreprises doivent adhérer aux réglementations et aux directives. Le GDPR est le développement le plus récent. Bien qu’elle soit liée à l’UE, toutes les entreprises qui servent des clients dans ces pays ou partagent des données avec des entreprises basées dans les nations de l’UE doivent se conformer à la nouvelle législation. L’objectif est de protéger les données sensibles et d’éviter qu’elles ne tombent entre de mauvaises mains. Toutes les entreprises devraient s’assurer qu’elles sont conformes aux dernières politiques et réglementations.

Embauche et emploi

Dès que vous prenez des employés ou que vous commencez à payer des personnes en échange de leurs services, vous assumez des responsabilités. En tant qu’employeur, vous avez l’obligation légale de traiter vos employés d’une certaine manière et de favoriser l’équité et l’égalité. Vous devez mettre en place des contrats et des accords afin que les employés comprennent exactement ce que l’on attend d’eux et ce à quoi ils ont droit en termes de rémunération, d’indemnités de maladie et d’avantages sociaux. L’un des aspects les plus importants à prendre en compte par les employeurs est le type de contrats proposés. Vous pouvez choisir d’avoir une équipe d’employés à temps plein, d’engager des entrepreneurs indépendants ou d’avoir une équipe de base complétée par des freelances ou du personnel saisonnier, par exemple. Le droit du travail peut être une zone grise lorsqu’il s’agit d’entrepreneurs indépendants, par exemple les chauffeurs employés par des sociétés comme Lyft. Il existe des différences entre les États, il est donc essentiel de vérifier avant de commencer à embaucher.

Responsabilités financières

Toute entreprise, quel que soit son secteur, exerce des responsabilités financières. Lorsque vous commencerez à fournir des services et à gagner de l’argent, vous assumerez la responsabilité de payer des impôts et de vous assurer que vous gérez vos livres de la bonne manière. La fiscalité peut être un champ de mines si vous n’avez pas d’expérience en comptabilité et si vous ne connaissez pas les dépenses ou les possibilités d’allégement fiscal. Commettre des erreurs peut être coûteux, il est donc toujours bénéfique de demander l’avis d’un expert si vous ne savez pas comment compiler et soumettre une déclaration de revenus pour votre entreprise.

Propriété intellectuelle

La propriété intellectuelle est de plus en plus précieuse à une époque où nous dépendons fortement de la technologie et où la concurrence est féroce. La propriété intellectuelle concerne tout, des secrets commerciaux aux idées et inventions en passant par les droits d’auteur et les brevets. Investir dans la protection de la propriété intellectuelle permet de réduire le risque que d’autres volent vos idées ou essaient de créer des produits ou d’offrir des services qui sont basés sur vos pensées ou inventions originales.

Termes et conditions

Chaque fois que vous effectuez un achat ou que vous signez un accord, vous remarquez un ensemble de termes et conditions, généralement en petits caractères au bas de la page. Les termes et conditions sont essentiels pour protéger à la fois les consommateurs et les entreprises. Cet ensemble de directives et de déclarations doit définir les obligations du client et fournir des informations détaillées sur l’accord. Si vous proposez un service et que vous n’avez pas de conditions générales, ou que la case des conditions générales n’a pas été cochée par le client, ce dernier risque d’intenter une action en justice s’il n’est pas satisfait du service que vous fournissez. En incluant des conditions générales et en veillant à ce que le client en ait connaissance et soit heureux des accepter, vous vous protégez. Par exemple, vous pouvez proposer un parking à l’extérieur de votre entreprise et préciser que tous les véhicules et leur contenu sont laissés aux risques du propriétaire. Cela signifie que vous ne seriez pas responsable si une voiture était forcée ou endommagée dans le lot.

La création d’une entreprise, quelle qu’elle soit, nécessite une planification et une réflexion approfondies. Bien que l’objectif final soit de générer des bénéfices et de construire une marque prospère, vous ne pouvez pas le faire si vous n’êtes pas du bon côté de la loi. Il existe plusieurs étapes clés que les propriétaires d’entreprises doivent franchir avant de lancer une nouvelle société, notamment trouver un nom unique, décider du type d’entité à gérer, se conformer à la protection des données et aux directives en matière d’emploi, rédiger des accords avec les clients et rechercher exactement ce qui est nécessaire en termes de licences et de permis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *