Accueil Formalités administratives Invalidation du permis : que faire quand on a plus de points ?

Invalidation du permis : que faire quand on a plus de points ?

Par Constance Truchron

L’invalidation du permis a lieu lorsque le conducteur a épuisé tous ses points. Si jamais cela vous arrive, retrouvez dans cet article les démarches que vous devez suivre.

Invalidation du permis de conduire : qu’est-ce que c’est au juste ?

Les infractions routières qui s’accumulent peuvent solder les points du permis de conduire. De nos jours, le ministère de l’Intérieur notifie officiellement les conducteurs par la lettre 48si. Il s’agit d’une lettre recommandée dotée d’un accusé de réception. L’invalidation du permis de conduire prend effet au moment de la signature de ce document officiel.

Il est important de faire la différence entre l’annulation du permis de conduire et son invalidation. L’invalidation du permis de conduire est d’ordre administratif. Elle consiste à retirer le permis lorsque le solde des points devient nul. Par contre, l’annulation de permis est d’ordre judiciaire. Elle est essentiellement prononcée par un juge au tribunal à la suite d’un délit grave ou d’une récidive légale.

Si jamais, vous avez obtenu cette lettre, vous avez 10 jours après sa réception pour rendre votre permis de conduire à la préfecture du département où vous résidez. C’est là que le délai d’interdiction de conduire sur les routes françaises prend aussi effet. Pour rappel, conduire sans permis est passible de sanctions sévères.

Récupération de votre permis de conduire : comment faire ?

Repasser le permis de conduire après son invalidation est la meilleure façon de le récupérer.

Est-il possible de passer les épreuves pendant que le permis est invalide ?

Vous avez effectivement la possibilité de vous présenter aux examens de Code ou de conduite pendant que votre permis de conduire est invalide.

récupération permis

Comment repasser votre permis de conduire ?

Si vous êtes un jeune conducteur et que vous avez le permis de conduire probatoire, vous devez repasser vos examens tant pour le Code que pour la conduite.

Dans le cas où vous avez déjà un permis de conduire définitif daté de plus de trois ans, vous devez repasser le Code. Pour cela, vous devez vous inscrire dans les neuf mois qui suivent la date à laquelle vous avez remis votre permis de conduire en préfecture.

Les tests psychotechniques et la visite médicale sont aussi indispensables

Une fois que vous avez remis votre permis de conduire en préfecture, vous devez passer une visite médicale et des tests psychotechniques pour obtenir un nouveau permis. Vous pouvez les passer, même le lendemain du jour où vous avez remis votre permis.

Pour la visite médicale, vous devez vous rendre chez un médecin agréé par votre préfecture. Les frais de consultation sont à votre charge. Cet examen médical implique une prise de sang. Cela permet de déterminer une éventuelle consommation d’alcool ou de drogues.

Une fois l’examen médical terminé, vous pouvez passer par un test psychotechnique. Pour certifier ces examens, vous obtiendrez un certificat médical et un certificat d’aptitude à la conduite. Vous en aurez besoin pour vous inscrire à une auto-école.

Vous aimerez aussi lire :

Laissez un commentaire