Catégories
Aide et assistance juridique

Je me suis fait arnaqué que faire ?

Je me suis fait arnaquer, cette phrase est devenue très récurrente de nos jours et les victimes se comptent par milliers. Si vous avez été victime d’une arnaque, indépendamment de ce qui vous a été pris, il est crucial de prendre des mesures pour vous protéger le plus rapidement possible. Quelles sont les démarches à suivre dans l’immédiat ? Découvrez !

Contactez vos banques et sociétés de cartes de crédit

Si l’escroquerie implique vos informations de carte de crédit ou vos identifiants de connexion pour vos comptes financiers, contactez immédiatement vos banques et sociétés de cartes de crédit pour annuler vos cartes et en recevoir de nouvelles. Pendant que vous obtenez de l’aide pour ce processus, demandez au représentant de vérifier vos transactions récentes pour vous assurer que vous les reconnaissez. S’il y en a que vous ne connaissez pas, vous pouvez les signaler comme frauduleuses.

Changez vos mots de passe en ligne

Prenez également le temps de changer vos mots de passe en ligne pour empêcher le criminel d’accéder à vos comptes. Si vous utilisez le même mot de passe sur plusieurs sites Web, mettez à jour chaque compte avec un mot de passe unique pour qu’il soit plus difficile pour les pirates de le déchiffrer. Dans le cas où vous avez de nombreux mots de passe et besoin d’aide, envisagez de vous inscrire à un gestionnaire de mots de passe.

Surveillez votre crédit

Au fur et à mesure que vous suivez ces étapes, vos informations deviendront moins précieuses pour les escrocs qui les ont volées. S’ils volent un numéro de carte de crédit, par exemple, l’annulation de la carte les empêchera immédiatement d’utiliser votre marge de crédit. S’ils ont votre numéro de sécurité sociale, placez un gel de crédit ou une alerte de fraude sur vos rapports de crédit. Cela peut empêcher les voleurs d’ouvrir de nouveaux comptes à votre nom.

banque

Je me suis fait arnaquer : si cette phrase ne vous est pas étrangère, arrêtez tout contact avec l’escroc

Une fois que vous comprenez que vous êtes victime d’une arnaque, ne poursuivez pas la conversation avec la personne. Raccrochez le téléphone. Ne répondez plus aux courriels ou aux lettres que les escrocs enverront. La meilleure des choses à faire, c’est de couper tout lien avec l’arnaqueur. Vous pouvez aussi demander une assistance juridique pour plus de conseils.

​​​Contactez votre police locale

Attendez-vous à fournir un rapport expliquant les détails spécifiques de la transaction et les raisons pour lesquelles vous pensez avoir été victime d’une arnaque. Présentez toute autre information pertinente dont vous disposez pour appuyer votre position. Ils ne pourront peut-être rien faire, mais si vous déposez un rapport cela peut aider à monter un dossier plus important contre la personne à l’avenir. Vous n’êtes probablement pas la seule victime.

Portez plainte contre le vendeur devant la Cour des petites créances

Vous ne pourrez probablement pas le faire à moins que la personne se trouve dans votre région. Vous êtes généralement autorisé à déposer une réclamation pour des montants compris entre 3 000 € et 10 000 €. Apportez des preuves démontrant l’acte de vol du vendeur pour étayer votre cas. La plupart des États autorisent de se présenter devant la Cour des petites créances. Parfois, il sera nécessaire d’avoir un avocat.

Je me suis fait arnaquer ! Si vous voulez éviter de dire une telle phrase ou de subir les affres d’une arnaque, gardez alors un œil sur les choses susmentionnées. Ainsi, vous aurez la possibilité de signaler la fraude immédiatement, si elle se produit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *