Accueil Emploi et recrutement Mon employeur refuse la rupture conventionnelle, que puis-je faire ?

Mon employeur refuse la rupture conventionnelle, que puis-je faire ?

Par Constance Truchron

Le code du travail français prévoit plusieurs modes de rupture du contrat de travail. La rupture conventionnelle est l’une d’entre elles. Elle est possible à l’initiative de l’employeur ou du salarié, moyennant l’accord des deux parties. Cependant, il arrive que l’employeur refuse la rupture conventionnelle. Que puis-je faire dans ce cas ?

Qu’est-ce qu’une rupture conventionnelle ?

Une rupture conventionnelle est une rupture du contrat de travail à l’initiative des deux parties. Cela signifie que, dans le cadre d’une rupture conventionnelle, l’employeur et le salarié sont d’accord pour mettre fin au contrat de travail. La rupture conventionnelle doit être acceptée par l’employeur et doit être signée par les deux parties.

Si votre employeur refuse la rupture conventionnelle, vous pouvez saisir la juridiction compétente. La juridiction compétente sera généralement le conseil de prud’hommes si vous avez un litige avec votre employeur.

Les raisons pour lesquelles un employeur peut refuser une rupture conventionnelle

Selon l’article L1237-11 du Code du travail, « l’employeur ne peut refuser la demande de rupture conventionnelle que pour l’un des motifs suivants :

  • La demande de rupture conventionnelle n’a pas été formulée par écrit par l’employeur et le salarié ;
  • La rupture conventionnelle est prévue dans un contrat de travail à durée déterminée ou dans un contrat de travail temporaire ;
  • Le salarié bénéficie d’un congé de maladie ou d’un congé de longue maladie ;
  • Le salarié est en congé de maternité, d’adoption ou de paternité ;
  • Le salarié est en congé pour élever un enfant de moins de 16 ans ou un enfant handicapé ;
  • Le salarié bénéficie d’un congé sabbatique ;
  • Le salarié est titulaire d’un mandat syndical ou d’un congé de formation professionnelle ;
  • Le salarié a été licencié pour faute lourde ou pour faute grave. »

Dans le cas où l’employeur refuse la rupture conventionnelle sans motif valable, le salarié peut saisir la juridiction compétente.

rupture conventionnelle

Ce que vous pouvez faire si votre employeur refuse une rupture conventionnelle

Si votre employeur refuse une rupture conventionnelle, vous avez plusieurs options. Vous pouvez essayer de négocier avec votre employeur, de demander l’aide d’un conseiller en relations professionnelles ou de déposer une requête auprès du tribunal du travail.

Si vous êtes en désaccord avec votre employeur au sujet de la rupture de votre contrat de travail, vous pouvez demander l’aide d’un conseiller en relations professionnelles ou déposer une requête auprès du tribunal du travail.

Si vous souhaitez quitter votre emploi, vous pouvez demander à votre employeur une rupture conventionnelle. Une rupture conventionnelle est un accord entre vous et votre employeur pour mettre fin à votre contrat de travail. Pour qu’une rupture conventionnelle soit valide, elle doit être acceptée par les deux parties et doit être enregistrée auprès du service des relations du travail.

Si votre employeur refuse une rupture conventionnelle, vous pouvez négocier avec lui ou elle. Si vous ne parvenez pas à trouver un accord, vous pouvez demander l’aide d’un conseiller en relations professionnelles ou déposer une requête auprès du tribunal du travail.

Les avantages d’une rupture conventionnelle

La rupture conventionnelle est une option souvent choisie par les employeurs et les employés lorsqu’ils souhaitent mettre fin à leur relation de travail. Cette procédure est généralement plus simple et plus rapide que d’autres méthodes de rupture du contrat de travail, comme le licenciement pour motif personnel ou professionnel.

La rupture conventionnelle présente également l’avantage de ne pas entraîner de procédure judiciaire, ce qui peut être un soulagement pour les deux parties. En outre, la rupture conventionnelle permet aux employés de bénéficier d’indemnités compensatrices de licenciement et de préavis, ce qui peut être très avantageux financièrement.

Les inconvénients d’une rupture conventionnelle

Une rupture conventionnelle est un accord entre un employeur et un employé pour mettre fin au contrat de travail. Cet accord doit être signé par les deux parties et doit être approuvé par l’inspecteur du travail. Si vous avez moins de deux ans d’ancienneté dans l’entreprise, votre employeur peut refuser la rupture conventionnelle. Dans ce cas, vous pouvez choisir de démissionner ou de demander une rupture conventionnelle à l’inspecteur du travail. Si vous avez plus de deux ans d’ancienneté, votre employeur ne peut pas refuser la rupture conventionnelle.

Si votre employeur refuse votre demande de rupture conventionnelle, vous avez deux solutions. Vous pouvez soit saisir le conseil des Prud’hommes, soit déposer une demande auprès de la Direction du Travail. Dans les deux cas, vous aurez à fournir des preuves de votre bonne foi. Si vous êtes en mesure de le faire, vous devriez obtenir gain de cause.

FAQ : en résumé

Question : Mon employeur refuse la rupture conventionnelle, que puis-je faire ?
Réponse : Vous pouvez saisir le conseil de prud’hommes.

Vous aimerez aussi lire :

Laissez un commentaire