Catégories
Avocat et juriste

Différences entre un juriste, un avocat et un juge

Les professionnels du droit sont de plusieurs ordres. On retrouve entre autres les juristes, les avocats et les juges dans ce domaine. Même s’il n’est pas toujours aisé de faire la différence entre ces différents corps de métiers, il faut noter qu’il existe bel et bien quelques nuances. Souhaitez-vous connaître les différences fondamentales qui existent entre un juriste, un avocat et un juge ? Si oui, voici des éléments de réponse.

Différence entre un juriste, un avocat et un juge : que savoir sur le Juriste ?

Le juriste est une personne qui a suivi et achevé des études en droit. De nos jours, on acquiert la qualité de juriste après avoir obtenu un master 2 en droit. Un juriste peut être employé au sein d’une entreprise, dans un cabinet d’avocats ou dans une administration. Aussi, il peut travailler seul ou évoluer au sein d’une équipe à l’instar du service des affaires juridiques d’une entreprise. Dans le monde professionnel, le juriste ne peut évoluer en free-lance, il est toujours salarié. Ceci le distingue d’un avocat qui peut négocier à la place des clients ou les représenter en justice.

Par ailleurs, le droit a plusieurs branches et les juristes se caractérisent par des spécialisations comme le droit de la famille, le droit fiscal, le droit des affaires, etc. D’un autre côté, le travail des juristes se limite à la rédaction et à la mise à jour des documents et des contrats sur des textes juridiques et dans les procédures de négociation. Cependant, à des moments, les juristes peuvent se joindre aux équipes opérationnelles ou devenir des conseillers auprès de la direction.

avocat

L’avocat

L’avocat suit au préalable le même cursus académique que le juriste. À la suite du master 2, il intègre cependant l’école du barrot pour devenir Avocat. En France, il existe plusieurs écoles régionales de formation des avocats. La différence entre un juriste, un avocat et un juge tient aussi aux implications de leur profession. Le métier d’avocat est une profession libérale qui se caractérise par le lien avec la clientèle. Ainsi, les avocats ne sont pas des salariés, ils reçoivent des honoraires auprès de leurs clients suivant les termes négociés dans le contrat d’engagement. L’avocat conseille, représente et défend les entreprises et les personnes. Enfin, les avocats ne sont pas des fonctionnaires de l’État, et ce, même lorsqu’il arrive qu’un service de l’État engage un avocat sur une affaire. Par ailleurs, l’avocat est tenu au secret professionnel. Aussi, son action et ses agissements doivent se conformer aux règles de la déontologie de sa profession.

Le juge

Pour devenir juge, il faut au préalable finir les études de droit et intégrer l’École Nationale d’Administration. Le parcours professionnel commence au Ministère public en tant que procureur. C’est après qu’on acquiert le statut de juge. Le juge est une autorité publique habilitée à trancher les litiges d’ordre juridictionnel sur la base du droit. Pour ce faire, il respecte une procédure légale et les règles de protection des droits et libertés fondamentales des particuliers. Les juges sont des fonctionnaires de l’État. Cependant, il existe aussi des juges spécialisés en droit international. Dans ce cas, ils ne sont pas des fonctionnaires de l’État, mais plutôt de l’Organisation internationale à laquelle ils appartiennent (par exemple, les juges de la cour internationale de justice sont les fonctionnaires de l’ONU).

En définitive, on peut retenir que la différence entre les juristes, les avocats et les juges se situe au niveau de leur formation, de leur statut professionnel et leurs fonctions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *