Accueil Avocat et juriste Comment choisir un avocat en cas d’accident de la circulation ?

Comment choisir un avocat en cas d’accident de la circulation ?

Par Coralie Desrosières

Il est courant que les compagnies d’assurance lui recommandent les services d’un service d’avocats de la défensepour la défense de leurs intérêts, bien qu’il soit préférable qu’elles désignent un de leur confiance qui s’occupe de leurs intérêts. Je vais essayer de vous expliquer, en plus, tous les intérêts qui bougent en matière d’accident de la circulation.

La compagnie d’assurance peut-elle imposer un avocat ?

Nous devons partir de la base que « toute personne a le droit de choisir librement l’Avocat qui la représente et la défend dans tout type de procédure », comme l’établit la loi sur le contrat d’assurance. Cette règle précise qu’elle n’est en aucun cas obligée d’accepter la taxation de la compagnie d’assurance si, pour une raison quelconque, elle préfère désigner un avocat en qui elle a confiance.

Qui va payer les services de l’avocat qu’ils désignent ?

Généralement, lorsqu’ils souscrivent l’assurance du véhicule, la compagnie leur offre, parmi ses nombreuses garanties, une couverture appelée défense ou protection juridique. Cette garantie leur permet d’exiger de leur assureur les frais que leurs avocats peuvent facturer pour leurs prestations qui ont défendu leurs intérêts.

Ne perdez jamais de vue que la défense juridique, comme le service d’avocat de la défenseLos Angeles, aura des limites d’indemnisation, dont le montant sera reflété dans les conditions particulières de la police.

Quels avantages offrent les services d’un avocat indépendant ?

  • Les honoraires de l’avocat indépendant dépendent du montant réclamé, qui consacrera plus de temps et de ressources à votre dossier, afin d’obtenir l’indemnisation maximale possible.
  • Le client de l’avocat indépendant est la victime de l’accident de la circulation, et non la compagnie d’assurance.
  • Pour l’avocat indépendant, la qualité de son service et l’entière satisfaction de son client sont fondamentales, car de cette manière, le client reviendra vers les services du cabinet et recommandera ses services à d’autres personnes.

accident circulation

Où faire de la rééducation après un accident de la route ?

Il existe ce que l’on appelle l’accord de soins de santé, qui est essentiellement un accord que les compagnies d’assurance ont passé avec les hôpitaux et les centres de santé. Cet accord convenait, entre autres, des prix que les centres médicaux promettaient de pratiquer.

Il se trouve que, comme ils ont convenu de prix ridicules, avec certains centres, notre assurance (qui est celle qui paie les frais de guérison) nous invitera avec plus ou moins d’insistance à nous rendre dans un centre de santé affectueux, en alléguant n’importe quelle raison et en restreignant notre droit de décider où faire de la rééducation après un accident de la route.

Que faire dans ces cas-là ?

Mon conseil est d’avoir deux idées très claires dès le premier instant.

Le centre de réhabilitation qui convient le mieux au blessé est celui qui intéresse le moins l’assurance, il ne faut donc pas se laisser convaincre et aller vers celui qui leur donne le plus de garanties. Dans le cas où vous habitez en Californie, nous vous recommandons le service d’avocat de la défenseCalifornie.

Et le deuxième conseil est de prendre l’initiative. Pensez que quinze jours après l’accident de la route, le centre de rééducation doit demander une autorisation à votre assurance et tout sera plus compliqué, alors n’attendez pas que ce délai soit écoulé.

Il est important de choisir un bureau qui dispose de l’infrastructure nécessaire pour effectuer toutes les démarches, tant sanitaires que juridiques, afin que vous puissiez bénéficier d’une défense juridique et d’un bien-être à la hauteur de vos besoins.

Vous aimerez aussi lire :

Laissez un commentaire