Accueil Avocat et juriste Comment se faire indemniser lorsqu’on est victime d’un accident de la route

Comment se faire indemniser lorsqu’on est victime d’un accident de la route

Par Éléna Trépaniou

Comme vous le savez toutes et tous, les accidents de la route peuvent provoquer des dégâts matériels et également corporels. Il peut arriver que les conséquences de ces accidents soient plus ou moins graves et que la somme nécessaire pour indemniser correctement les victimes soit assez importante. C’est pour cela qu’il est nécessaire de se faire accompagner par un avocat lors d’une demande d’indemnisation. Mais avant d’expliquer plus en détails pourquoi c’est capital, rappelons quelques-uns des grands principes relatifs à l’indemnisation des victimes d’accident de la route.

    1. Les principes d’indemnisation en cas d’accident de la route

D’une manière générale, les victimes d’un accident de la route sont indemnisées en regard des préjudices qu’elles ont subis, qu’elles subissent et qu’elles subiront suite à l’accident de la route.

D’une manière générale toujours, tous les usagers de la route victimes dans un accident de la circulation peuvent bénéficier d’une indemnisation y compris les piétons, les conductrices et conducteurs de deux roues et les passagers.

    1. Les préjudices pouvant faire l’objet d’une indemnisation

Pour les victimes d’un accident de la route, un dédommagement peut être attribué suite à des douleurs spécifiques et des souffrances, à des incapacités à se déplacer ou à continuer à occuper leur logement et à d’autres types de préjudices : esthétique, sexuel, etc. Des préjudices pouvant être temporaires ou définitifs.

Les proches des victimes sont aussi concernés par les droits à l’indemnisation à la suite d’un accident de la route. Il existe un document, qui est devenu la référence en matière d’indemnisation à la suite d’un accident de la route appelé nomenclature Dintilhac (du nom du juge qui en est à l’origine). Cette nomenclature liste les différents préjudices appelés à faire l’objet d’une indemnisation. Bien que cette nomenclature ne soit pas obligatoire, c’est sur elle que s’appuient les parties prenantes lorsqu’il s’agit de déterminer l’indemnisation des victimes. Et si du côté de l’assurance qui va devoir indemniser la ou les victimes à la suite d’un accident de la route, il sera parfois tenté de mésestimer des postes de préjudices ou de considérer qu’ils ont déjà été indemnisés dans un autre, c’est pour cela qu’il faut se faire accompagner par un avocat en accident de la route comme l’avocat lillois maître Régley par exemple.

    1. Faire appel à un avocat en accident de la route

Recourir aux services d’un avocat en accident de la route est indispensable pour, comme nous l’avons vu, assurer la ou les victimes de bénéficier de la juste indemnisation. L’avocat pourra s’occuper de la question de l’offre d’indemnisation par l’assurance de la partie adverse et, si la proposition de cette dernière n’est pas satisfaisante, contester l’offre pour le compte de la victime.

L’avocat apporte également son aide à son client en matière d’expertise médicale en faisant appel à des professionnels des milieux médicaux et paramédicaux avec qui il travaille en équipe.

Comme vous pouvez le constater, il est important pour les victimes d’un accident de la route qu’elles se fassent accompagner par un avocat en la matière.

Vous aimerez aussi lire :

Laissez un commentaire