Catégories
Types de droits

Qu’est-ce que le droit de résiliation d’un prêt au logement ?

Le droit de résiliation est un élément peu connu, mais très précieux, du processus de prêt immobilier. Ce droit protégé par le gouvernement fédéral peut entrer en jeu lorsque vous refinancez ou souscrivez un prêt sur valeur nette immobilière ou une ligne de crédit. Essentiellement, le droit de résiliation vous permet de changer d’avis au sujet d’un prêt et de vous retirer sans qu’un fardeau financier ne pèse sur vos épaules.

Bien sûr, il y a des limites au moment où les propriétaires peuvent et ne peuvent pas exercer leur droit de résiliation. Alors quels sont vos droits lorsqu’il s’agit de se retirer d’un prêt ? Ci-dessous, les experts partagent comment vous pouvez vous sortir d’une situation financière délicate.

Qu’est-ce que le droit de résiliation ?

Le droit de résiliation relève des lois fédérales de protection des consommateurs qui dictent ce que les prêteurs peuvent et ne peuvent pas faire. Ces lois permettent aux emprunteurs de bénéficier d’une période de réflexion au cours de laquelle ils peuvent changer d’avis après avoir signé les documents de prêt. Si vous changez d’avis, c’est à ce moment-là que vous pouvez exercer votre droit de résiliation.

Donc, de combien de temps disposez-vous pour changer d’avis et annuler la transaction ? Trois jours à compter de la date de clôture.

Les acheteurs peuvent exercer leur droit de rétractation dans un délai de trois jours.

Lorsqu’un acheteur exerce son droit d’annulation, le prêteur retire le prêt et aucun fonds n’est déboursé», précise-t-il.

Les limites du droit de résiliation

Si vous êtes propriétaire, vous vous demandez peut-être si le droit de résiliation s’applique à vous. C’est possible, mais il y a des limites à la loi.

  • Délai : Si vous laissez passer plus de trois jours entre la signature des papiers et la prise de parole, il est trop tard. Vous êtes maintenant enfermé dans ce contrat de prêt.
  • Types de prêts : Les emprunteurs ne peuvent utiliser cette étape que pour annuler des opérations de refinancement, des prêts sur valeur domiciliaire ou des lignes de crédit sur valeur domiciliaire (HELOC). Cela signifie que vous ne pouvez pas utiliser le droit de résiliation pour renoncer à un prêt hypothécaire traditionnel.
  • Types de propriétés : «Le droit de résiliation concerne uniquement les résidences principales». «Un prêt sur une résidence secondaire ou un immeuble de placement sera financé le jour même de la clôture.

résiliation

Comment exercer votre droit de résiliation

Votre prêt répond-il aux normes du droit de résiliation ? Si la réponse est oui – et que vous avez un cas majeur de remords de l’emprunteur – il est temps d’agir.

Vous devriez avoir reçu des copies du document de droit de résiliation à la clôture, alors vérifiez vos papiers.

L’une des copies sera signée, indiquant que l’acheteur a reçu le formulaire», dit-il (c’est en fait également requis par la loi fédérale !). « Sur l’avis lui-même, le prêteur fournira des instructions sur la façon d’exercer le droit d’annulation.

Pour exercer votre droit de résiliation, la plupart des prêteurs demandent à l’acheteur de signer le document de droit de résiliation et de le poster à une adresse spécifique. Mais le processus peut varier en fonction de votre prêteur. Si vous n’êtes pas sûr des exigences de votre banque, prenez le téléphone et appelez pour vous renseigner. Une copie envoyée par courriel ou par fax du document de droit de résiliation peut également être acceptable.

Comment éviter d’avoir à annuler votre prêt

Espérons que vous ne vous retrouverez jamais dans une situation où vous regretterez d’avoir signé un contrat de prêt, mais il y a quelques choses que vous pouvez faire pour rendre moins probable le fait de devoir exercer votre droit de résiliation.

Il suggère de travailler avec un courtier hypothécaire indépendant qui peut vous expliquer le processus en face à face.

C’est une bonne idée.

Il rappelle également l’importance de ne jamais signer un contrat sans l’avoir lu au préalable : « Assurez-vous de passer vos documents en revue dès le départ avec le courtier, afin que ce ne soit pas une surprise à la clôture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *